Cet article est le premier d’une série de 3 articles consacrés aux investissements boursiers. Le second se trouve ici et le dernier là.

Pouvez-vous regarder le graphique ci-dessous. Il représente l’évolution du cours d’une action. Selon vous, faut-il investir dans cette action aujourd’hui ou bien le cours est-il trop haut ?

Je suppose que la plupart d’entre vous ont répondu non car le prix de l’action est déjà monté fortement (multiplié par 40 environ !), par conséquent son potentiel de hausse est beaucoup plus faible !

Maintenant regardez le graphique ci-dessous, il représente l’évolution de la même action les mois qui suivirent ! Étonné ?! Achèteriez-vous cette action maintenant ?

Les réponses sont plus mitigées ! Vous ne savez plus quoi faire ? Et bien moi non plus ! Au risque de vous décevoir, je suis incapable de prédire quel sera l’avenir de cette action où de n’importe qu’elle autre action. Et croyez moi très peu de personnes sont capables de le faire sur une longue période !

C’est pourquoi je vous déconseille très fortement de « jouer » avec votre argent en « pariant » sur des actions. J’utilise ici (et seulement ici) des verbes faisant référence au monde du jeu et du pari car « investir » son argent sur des actions sans connaissances approfondies (historique de la société,  connaissances du secteur d’activité, de son chiffre d’affaire etc…) revient à parier son argent comme vous le feriez dans un casino ou sur un terrain de course  (Pourquoi choisiriez vous une action X plutôt qu’une autre Y ? Pourquoi miser sur la boule rouge plutôt que la boule noire ?) Lorsque vous pariez, savez-vous qui gagne à tous les coups ? C’est votre bookmaker ! Pourquoi, tout simplement car il met les statistiques de son côté ! *

Qui sont les bookmakers en bourse ? Et bien les bookmakers sont les banques, les courtiers, les intermédiaires… tous ceux qui vous prennent de l’argent lorsque vous faîtes des transactions.

Savez-vous ce qu’est un jeu à somme nulle ? Les jeux à somme nulle sont tous les jeux où la somme « algébrique » des gains des joueurs est constante. Ce que gagne l’un est nécessairement perdu par un autre (les gains de l’un sont très exactement les pertes de l’autre). Le poker est un jeu à somme nulle lorsqu’il n’est pas pratiqué dans les cercles de jeux : si vous jouez au poker avec des amis, chacun apporte 10 euros à la table ; si vous êtes 10 joueurs il y a donc 100 euros d’engagés dans la partie. A la fin de la partie une personne repart avec la totalité de l’argent soit 100 euros. Vous jouez bien un jeu à somme nulle. Imaginons maintenant que vous alliez jouer au poker avec vos amis dans un casino, vous apportez toujours 10 euros chacun soit 100 euros. A chaque nouvelle donne, le croupier récupère un pourcentage des sommes engagées. Après une heure de jeux, si vous faîte la somme de l’argent disponible à la table de poker, il n’y a plus 100 euros mais sensiblement moins (80 ou 90 euros par exemple). Plus vous allez jouer longtemps et plus cette somme va diminuer.

En bourse c’est la même chose. Vous achetez une action 100 euros à une autre personne qui détient cette action et souhaite la vendre 100 euros. Par contre, pour l’acheter vous devrez débourser 100 euros correspondant au prix de l’action plus une commission pour votre courtier qui correspond à quelques pourcents du prix de l’action (cette valeur varie en fonction de votre courtier). La personne qui vous vend cette action doit également payer des frais de vente. Admettons que votre commission soit de 3% à l’achat et 3% à la revente, vous devrez alors faire une plus value de 6% avant de revendre votre action pour ne pas perdre d’argent.

A ces frais viennent parfois s’ajouter des frais de garde qui sont des frais annuels demandés par les courtiers pour chaque ligne d’actions détenue !

Vous comprenez maintenant pourquoi il est très difficile d’obtenir des rendements intéressants en investissant directement dans des actions. Alors méfiez vous des personnes qui vous diront faire des bénéfices importants et rapidement de cette manière ! Demandez des preuves !

Pour information, l’action présentée ci-dessus était Yahoo, et voici comment elle a évolué par la suite :

Graphique google finance

Plus de 10 ans après elle est toujours plus de cinq fois inférieur à son cours maximum !

*Le second article se trouve ici et le dernier là.