PSA, ancien fleuron industriel de l’automobile Français va sortir du CAC 40 ! Le titre a perdu 43% de sa valeur depuis le premier janvier et 88% depuis 5 ans. Ceux qui ont investi sur PSA ont perdu gros. Le jour de cette annonce la hausse du CAC 40 était de +3% environ. Alors la bourse, risqué ou non ?

Comme je l’ai déjà expliqué investir en bourse comporte certains risques qu’il est facile d’éviter. L’actualité avec l’action PSA nous le montre bien ici. En effet, ceux qui ont investi sur PSA ont vu leurs capitaux s’effondrer tout doucement depuis 5 ans. Ceux là n’ont pas respecté une règle essentielle lorsqu’on investi en bourse qui est de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier.

Certains ont déjà fait l’erreur avec Eurotunnel il y a quelques années. Souvenez-vous de ce que dit « Jean-Claude » à la machine à café de votre travail : « au prix ou elle est l’action, elle ne peut plus descendre, je vais en reprendre. » Et bien pour PSA, cette phrase je l’ai entendu quand l’action était à 20€, puis à 15€, puis à 12€ et encore dernièrement à 8€. Je ne sais pas si elle a atteint son plus bas mais personnellement je n’irai pas investir dedans aujourd’hui.

Alors comment réduire les risques ?

Difficile quand on est pas spécialiste (et même quand on l’est, si si !) de savoir quelle action va « cartonner » et quelle autre va terminer comme Eurotunnel ! Pour réduire les risques et ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier, le plus simple est d’investir dans l’ensemble du marché. Comment ? Au travers d’un tracker ou de SICAV.

Si vous déteniez un tracker CAC 40 hier, votre capital aurait augmenté de 3% pendant qu’on annonçait la sortie de PSA du CAC 40. Le CAC 40 est un indice, il existera toujours alors que les actions qui le composent peuvent très bien disparaître et être remplacées par d’autres actions, c’est ce qui se passe avec PSA qui va être remplacée par Solvay. Un indice peut donc augmenter pendant que des actions qui le composent disparaissent.

L’investissement indiciel est donc une façon d’investir en bourse très simplement en diminuant fortement les risques.

Remarque : Cette article n’est en aucun cas un jugement envers la société PSA. Ayant travailler plusieurs années dans le secteur automobile, je suis navré de voir l’évolution de l’action PSA. J’apprécie beaucoup cette marque Française et je trouve qu’ils ont très bien su rajeunir l’image de Citroën ces dernières années. J’espère qu’ils arriveront à redresser la barre et à rester une référence sur le marché automobile Français et international.